Newsletter n°10 – Notre fierté c’est de vous accompagner

Les belles histoires, à travers un exemple concret

Amélie, 32 ans, divorcée, 2 filles de 11 et 6 ans

“Mes difficultés financières ont commencé après mon divorce. Avec mon ex-mari nous avons dû vendre notre maison mais le produit de la vente n’a pas suffit à rembourser la totalité des prêts. Nous sommes encore redevable d’une mensualité de 150 € chacun pendant 8 ans. Je travaille en CDI depuis 11 ans comme ASH. Mes 2 filles de 11 et 6 ans sont à ma charge, le papa ne versant pas de pension alimentaire. Elles ont des problèmes de comportement et doivent être gardées par une nourrice spécialisée. Je travaille souvent les soirs et les weekends donc les frais de garde sont très importants. Entre le loyer de mon appartement, les frais de nourrice, le prêt sur notre ancienne maison, un prêt voiture et les charges courantes, je ne m’en sors plus, je suis à bout.”

Magali, conseillère solidaire au Puy En Velay

“Lorsque j’ai rencontré Amélie, j’ai été touché par son histoire et sa sensibilité.
Elle paye aujourd’hui jusqu’à 900 euros/mois de charges de nourrice pour un salaire de 1300 euros/mois. Ses charges sont trop importantes, le reste à vivre est très faible, donc les dettes s’accumulent et le découvert du compte se creuse un peu plus chaque mois.
L’assistante sociale a fait plusieurs demandes d’aides auprès du conseil général notamment une demande  d’allocation d’enfant handicapée pour la prise en charge des filles, mais cela ne suffit pas.
J’ai donc proposé de stopper la facturation du compte pendant 6 mois et demandé une aide solidaire de 380 euros pour payer son loyer en retard. J’ai accompagné Amélie pour déposer un dossier à la Banque de France afin de geler les dettes le temps de trouver une solution.
J’ai demandé à Gilbert, bénévole de l’association d’accompagner Amélie dans la recherche d’un nouvel emploi, dans sa gestion budgétaire et dans ses diverses démarches administratives.”

Gilbert,  Bénévole au point passerelle du Puy En Velay

“Le cas d’Amélie était très difficile car il n’était pas évident de trouver une solution.
Après avoir envisagé plein de pistes nous avons pu mettre en place une solution  au moins pour un temps avec la famille pour diminuer les frais de nourrice.
J’ai fait jouer mon réseau et nous avons fait plusieurs demandes dans divers établissements pour trouver un nouvel emploi.
Il me semble essentiel de montrer le bout du tunnel au requérant. Notre aide en tant que bénévole est souvent au moins autant d’appui psychologique que de conseil financier. J’ai parfois un peu le sentiment que je fais du coaching mais je pense que les requérants en ont besoin et qu’ils attendent cela car ils disent avoir besoin d’être rassuré et guidé. En tous cas pour moi c’est toujours une expérience humainement très riche.

 

Activités 2019

Un point sur l’activité de notre association en 2019, impactée cette année par le départ en retraite de 4 collaborateurs, Bernadette Fabre et Fabienne Grégoire en janvier, Colette Giraud et Didier Rocher en juin et l’arrivée de Magali Marcon et David Ménadier en mai, Valérie Deust en septembre et Frédéric Domergue en novembre.

Côté accompagnants, nous finissons l’année avec 32 bénévoles, 10 nous ont rejoints en 2019 (dont 6 administrateurs de Caisses locales) et 3 ont souhaité mettre fin à leur engagement. En janvier pour renforcer notre équipe d’accompagnants, nous devrions accueillir 4 nouveaux administrateurs de Caisses locales.

Quelques chiffres pour 2019 :

512 nouveaux dossiers pris en charge

1 087 entretiens personnalisés réalisés par les conseillers

236 entretiens de suivi réalisés par les accompagnants

143 familles accompagnées

49 ateliers budgétaires réalisés

32 Caisses locales rencontrées

Une activité qui ne faiblit pas, avec toujours un même objectif : Etre utile au plus grand nombre

Nouveaux contacts

Structures externes :

Durant ce trimestre nous avons rencontré les structures suivantes :

Croix Rouge de Roanne, Epicerie sociale de Roanne, Maire de Roanne, Lycée professionnel de Verrière en Forez, Resto du cœur de Roanne, Ecole de la deuxième chance 43, Pimms de la Loire, Secours populaire de Roanne, IFP 43, Mairie du Coteau, CFA de Bains, FACE Loire, Messidor (Chantier d’Insertion) et L’association Saint Louis Grigon de Montfort qui est une ressourcerie et un lieu de distribution alimentaire sur le Roannais.

Agenda du 1er trimestre 2020

7 janvier : Atelier budgétaire Epicerie solidaire du Puy

10 janvier : Déjeuner avec les accompagnants

21 janvier : Atelier budgétaire au CCAS du Puy

23 janvier : Atelier budgétaire Ecole de la 2ème chance Saint-Etienne

31 janvier : Atelier budgétaire lycée de Chervé

6 février : Café du jeudi

11 février : Atelier budgétaire Unis Cité Roanne

12 mars : Café du jeudi