Newsletter n°12 – Notre fierté c’est de vous accompagner

Les belles histoires, à travers un exemple concret

Jonathan, 32 ans, célibataire sans enfant

“Lorsque mon conseiller m’a parlé de l’association Espace Solidarité Passerelle j’étais au bord du gouffre… J’étais en arrêt de travail, après un séjour en service psychiatrique suite à une tentative de suicide, liés à du harcèlement moral de la part de mon employeur. J’aurais dû déposer plainte contre lui, mais j’avais peur et j’étais seul, loin de ma famille. Côté financier, la situation était compliquée car les indemnités de la CPAM ne correspondaient pas à mon salaire car les heures supplémentaires n’étaient pas prises en compte. J’essayais de payer mes charges courantes et mon prêt, mais pour me nourrir c’était très difficile. “

Valérie, conseillère solidaire à Roanne (septembre- décembre)

“Le premier contact avec Jonathan s’est fait par téléphone car il habitait dans les Bouches du Rhône, il était arrivé à un point de saturation qui l’empêchait de faire un bilan de sa situation personnelle et financière et de prendre des décisions. Ma première action a été d’analyser le côté financier, et j’ai constaté que malgré la forte baisse des revenus, Jonathan gérait son budget, aucun retard sur les prêts, pas de dettes de charges courantes et pas de frais bancaires, mais un reste à vivre insuffisant pour vivre décemment. Ma seconde action a été de faire un point sur sa situation professionnelle en lien avec la médecine du travail pour connaître le champ des possibles dans cette situation. La démission lui a été conseillée car bien qu’elle n’ouvre pas à indemnisation c’était la solution la plus rapide pour se libérer de son employeur toxique.Une fois cette situation réglée Jonathan a pu rentrer dans sa famille à Montbrison et habiter chez sa mère le temps de se refaire une santé et de retrouver un travail. Nous avions convenu d’échanger régulièrement et de faire un point financier à sa reprise d’activité. “

Valérie, conseillère solidaire à Roanne (janvier)

“Finalement mi-décembre, Jonathan m’a annoncé la bonne nouvelle, il avait trouvé un CDD chez un boucher. Etant un ouvrier qualifié et sérieux le CDD s’est transformé en CDI en début d’année. J’ai donc rencontré Jonathan physiquement début janvier. Au vue de sa nouvelle situation, j’ai pu présenter son dossier pour consolider sa situation avec un prêt de 12000 € qui lui a permis de rembourser sa créance à Cofidis, de financer son permis de conduire et d’acheter une voiture.

Jonathan me donne régulièrement de ses nouvelles, il a décidé de louer un petit appartement début février. Il est aujourd’hui heureux. Sa situation financière est saine, il épargne régulièrement. Sa situation professionnelle est stable et les perspectives de prise de responsabilités sur un poste de chef d’équipe sont mêmes en cours.”

Point Conseil Budget ==> DERNIÈRE MINUTE

En juillet dernier nous avons répondu à l’appel à manifestation d’intérêt 2020 du ministère des solidarités et de la santé pour la labellisation des Points Conseil Budget de 2021.

Au vu des premiers organismes labellisés en 2020, et les réponses que nous avons apportées au cahier des charges et étayées non seulement par des intentions mais par 14 ans d’expériences, nous pensions avoir une entière légitimité pour obtenir ce label.

Notre objectif était de permettre un meilleur repérage de notre association par les différents acteurs sociaux.

Malgré une présence permanente sur 3 points d’accueil, la possibilité de recevoir les requérants en proximité sur l’ensemble des 2 départements, une expertise dans l’élaboration et le suivi budgétaire, un accompagnement par 40 bénévoles, un accompagnement dans les démarches administratives, un accompagnement dans les projets de vie par le microcrédit et l’animation d’ateliers budgétaires auprès des organismes demandeurs… notre candidature n’a pas été retenue.

Malheureusement, tel a été le choix des décideurs politiques sans que nous en connaissions leurs motivations.

Cependant nous sommes bien décidés à poursuivre nos actions auprès des personnes en difficulté et de travailler en réseau pour plus d’efficience au service des accidentés de la vie.

Nouveaux contacts

Structures externes :

Durant ce trimestre nous avons rencontré les structures suivantes : ADAC 42, Pôle emploi de Roanne, RIC Solidarité, Enfance et partage, Ligue contre le cancer de la Loire, CCAS de Roanne et Charlieu, SOS familles Emmaüs, Le tri d’Emma, SOS violences conjugales, Saint-Vincent de Paul Roanne, APF France Handicap, Pôle Info Jeunesse Saint-Etienne, CIDFF Loire et Emmaüs Mably

Nouveaux accompagnants :

Ce trimestre nous avons accueilli : Mme Nicole Bertacco (Administratrice de la Caisse Locale de Bas en Basset), Mme Josiane Meyer (ex Présidente de la Caisse locale Vorey), Mme Marie-Claude Peillon (Administratrice Caisse locale de Balbigny), M Joseph Bugnazet (Président de la Caisse locale de Bas en Basset), et Messieurs Thierry Leotoing, Didier Rocher, Marc Duchanaud et Philippe Pharisier (retraités Crédit Agricole)

Agenda du 4ème trimestre 2020

  • 1 octobre : Café du jeudi à Saint-Etienne
  • 7 octobre : Café du jeudi au Puy en Velay – Rencontre avec l’association APF
  • 9 octobre : Atelier budgétaire CFPPA Yssingeaux
  • 2 novembre : Atelier budgétaire CIDFF Haute-Loire
  • 3 novembre : Atelier budgétaire Maison pour tous de Brives Chrarensac
  • 12 novembre : Web conférence
  • 26 novembre : Atelier budgétaire CESAME
  • 27 novembre : Atelier budgétaire Epicerie solidaire du Puy en Velay
  • 27 novembre : AG Réseau violences du Puy
  • 3 décembre : Café des accompagnants
  • 14 décembre : Atelier budgétaire Meygalit